Skip to main content

Immense par sa superficie – environ 2 fois la France – le Mali offre aux voyageurs d’infinis paysages sauvages, où se croisent le fleuve Niger, le désert et ses dunes et des villages traditionnels, isolés dans la brousse. Une aventure ! De Bamako  à Tombouctou, il faudra emprunter les pistes sablonneuses pour parcourir ce pays et en découvrir toutes les richesses. Alors pourquoi aller au Mali ? Marchés animés, paysages hors du commun et sens de l’accueil des Maliens ! 

Ancienne colonie française, jadis baptisé le Soudan Français, le Mali a acquis son indépendance en 1960. De cette époque, il reste encore un quartier dans la capitale Bamako et d’anciennes demeures coloniales sur les bords du Niger. 

Pourquoi aller au Mali et principalement à Bamako ? Car la capitale est le point de départ du séjour au Mali. Outre son quartier colonial, la ville possède de nombreux atouts touristiques, à commencer par ses musées qui permette de mieux appréhender la culture du pays: Musée national et musée Muso Kunda. C’est également une ville très vivante où les marchés les dimanches à Bamako sont nombreux, colorés et animés. C’est l’endroit idéal pour faire quelques achats, l’artisanat malien étant très varié et développé. 

Après quelques jours à Bamako, la visite du Mali prend le chemin des berges du Niger. Celui-ci, troisième plus long fleuve d’Afrique après le Nil et le Congo, traverse tout le Mali avant d’aller se jeter dans l’Atlantique, au Nigéria. Le fleuve a permis la création de nombreuses villes comme Ségou ou Djenné. La première a gardé un quartier datant de l’époque coloniale, tandis que la seconde, une ville historique du Mali, abrite la Grande Mosquée, un immense bâtiment construit en brique de terre crue et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

  • Passeport et visa : le passeport et le visa sont obligatoires pour pénétrer au Mali. L’achat du visa se fait à l’arrivée, à l’aéroport. 
  • Argent et change : la monnaie du Mali est le franc CFA. 
  • Décalage horaire : le Mali a deux heures de décalage horaire avec la France. Quand il est 12h à Paris, il est 10h à Bamako en été et 11h en hiver. 
  • Vaccins : le certificat de vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire à l’arrivée au Mali.